custom-header

Chronologie de la Maison Gabrielle-Roy

roy-ch-houseb-larger-tinted2009
Double désignation : Gabrielle Roy à titre de personnage historique national et la Maison Gabrielle-Roy, à titre de lieu historique national.

2006
Désignation historique provinciale de la Maison.

2005
Centenaire de la Maison!

2000
Début de la restauration à l’automne pour lui donner son apparence de l’année 1918, date choisie pour interprétation.

1997
La Corporation de la Maison Gabrielle-Roy achète la maison de Trevor Uruski dans le but de la restaurer. Les plans sont réalisés par la firme Gaboury, Préfontaine, Perry, Architect.e.s. La visite de la maison Bernier aide l’architecte Cindy Chow dans son travail.

1992
Trevor Uruski achète la maison de Edmond Degagné. Il remplace la fenêtre du grenier par de larges fenêtres et s’applique à divers changements. Il dit avoir refait le système de plomberie lui aussi.

1989
Edmond Degagné achète la maison de Marcien Émond et ne fait aucun changement.

1981
Vente de la maison à Marcien Émond par la veuve Saint-Germain. Pour transformer le grenier en appartement, Marcien Émond fait faire une fenêtre au grenier en ouvrant le toit du côté est. Il remplace les poutres du sous-sol et refait le plancher de la cuisine d’été, installe un nouveau système de plomberie et reconstruit la véranda selon le modèle d’une colonne retrouvée au sous-sol.

1936/1937
Enlèvement de l’escalier dans le vestibule d’entrée et construction d’un escalier de service conduisant au premier étage par Mme Frédéric Saint-Germain. L’escalier du vestibule a été remplacé par un autre à l’arrière de la maison. Démolition de la véranda et construction des deux perrons aux portes du sud.

1918
Installation d’un chauffage central à l’eau chaude. Pour cette installation, Léon Roy avait vendu un des lots qu’il possédait en Saskatchewan. II avait perdu son emploi en 1916, l’argent était rare, et Mme Roy voulait prendre des pensionnaires. Avant ce système, la maison avait un poêle à bois à chaque étage.

1905
Construction de la maison par Zénon Landry, frère de Madame Roy.

No comments.